Erreurs les plus courantes des électriciens bâtiment

Dans cet article, j’abordais un groupe d’erreurs les plus courantes commises par les électriciens bâtiment. Ceci est fondé sur mon expérience sur le terrain.

Ce que nous allons mentionner dessous n’est soumis à aucun ordre ou classement

1. Le système de mise à la terre

Beaucoup de professionnels, techniciens et ingénieurs du domaine électrique ne respectent pas les normes de sécurité concernant le système de mise à la terre. Les bâtiments manquent d’un système de mise à la terre selon les normes, et c’est ce qui rend leur réseau électrique vulnérable à de grands dangers. Comme l’électrocution due à la rupture de l’isolation de certaines machines ou des moteurs ou même fils.

La raison derrière cela est que les personnes en général ne se soucient pas, ou négligent la protection et tous ses moyens. Mais, le devoir incombe au technicien, qui doit faire son travail indépendamment de ce que le propriétaire de la maison veut. La sécurité passe avant tout.

En plus de cela, la plupart de ceux qui travaillent sur le terrain sont des bricoleurs.

2. Le choix du disjoncteur principal

Dans les installations résidentielles ou les bâtiments, l’électricien ou le technicien préfère descendre au gré du propriétaire de la maison, voire suivre les propos du vendeur qui ne s’intéresse qu’à vendre la marchandise, alors il installe un disjoncteur non conforme aux normes.

Norme en vigueur : NFC 15-100

Exemple : dans un appartement dans nos cités( AADL, ou bien LPP ou autres), au lieu de maitre un disjoncteur différentiel 32 A (30 mA), l’électricien ou bien le propriétaire place un bipolaire 32 A, à cause de la différence de prix.

3. Pose des gaines et passage des fils

4. Code couleur normalisé des fils électriques

 

5. Choix de la section du fil électrique

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *